Zen attitude

Le Japon nous fascine autant qu’il nous intrigue. Sa philosophie, son art de vivre ne correspondent pas forcément aux nôtres. Pourtant, le style japonais a de plus en plus d’adeptes. Ses lignes pures, raffinées, la noblesse des matériaux en font une décoration soignée où la nature est reine.

Au Japon, c’est un peu comme pour Jean de La Fontaine : «rien ne sert de courir, il faut partir à point.» La décoration japonaise a su s’adapter à nos intérieurs pour offrir douceur et poésie. Entre le bambou, les fleurs de cerisier et les estampes japonaises d’un autre temps, tout n’est que luxe, calme et volupté.

L’incontournable du Japon
Dans les maisons japonaises, les intérieurs et la nature ne font qu’un. L’architecture nipponne s’inspire d’une relation privilégiée entre l’homme et la nature, lieu d’une présence divine. Les matériaux les plus utilisés sont le bois, la canne à sucre et bien sûr le bambou, symbole à la fois de plénitude ou de fertilité. Plante reine des jardins, le bambou sert également à fabriquer du mobilier.
De la canne à sucre on fait des stores et des panneaux pour la décoration intérieure de la maison. On utilise enfin beaucoup le tatami (tapis tissé de paille de riz ou de roseau) sur les terrasses et à l’intérieur. C’est en effet l’incarnation de l’être humain, il respire même après avoir été tissé, purifie l’air et apaise l’esprit et rend les gens alertes et en bonne santé.

Entre vagues et origami
Fleurs de cerisier, papillons, oiseaux, vagues sont les incontournables de la décoration japonaise. Le motif seigaiha ou seikaiha, qui signifie «vague de la mer bleue» se retrouve actuellement partout. Ce dessin millénaire est imprimé sur tissus ou papiers.
Le thème de l’oiseau, surtout de la grue signe de longévité et d’amour, revient beaucoup aussi en décoration, notamment en origami, l’art du pliage de papier. D’autres motifs comme les fleurs de cerisier révèlent un caractère important dans l’iconographie japonaise. Symbole d’amour et de virilité, de force et de persévérance, le koï (carpe d’eau douce) est aussi un motif très prisé.

Pas de place pour le superflu
Au pays du soleil levant, la pureté des lignes et le minimalisme sont rois. La décoration japonaise ne s’embarrasse pas de fioritures. Les panneaux japonais et les cloisons restent des options très esthétiques pour séparer une pièce en deux et cela est simple à mettre en place. Les lampes, aux formes épurées, se recouvrent de papier washi, fabriqué de façon artisanale à partir de longues fibres de mûrier à papier. Un savoir-faire reconnu et inscrit sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité depuis 2014. Enfin au Japon, la maison contient peu de meubles. L’espace doit être d’une grande sobriété. N’oublions pas que le pays est l’héritier de Lao-Tseu, à l’origine de la pensée du vide : «L’homme construit les objets, mais c’est le vide qui leur donne un sens.»