Voltaire peut aller se rhabiller

Bergère, Crapaud, Voltaire ont beau avoir du style, à l’heure actuelle, ces vieux fauteuils manquent cruellement de ressort. Pourtant ils ont un rôle important à jouer dans la décoration d’une maison. Une seule de ces illustres assises peut apporter du charme et de l’élégance à nos intérieurs, même les plus contemporains. De grands artisans ou des designers ont choisi de leur offrir une deuxième vie, quitte à bousculer les codes et les styles. Louis XV comme Louis XVI pourraient bien tomber de leur trône !

Relooking, oui mais !

Nous avons tous hérité de nos grands-parents, d’une vieille tante éloignée, d’un fauteuil ancien pas forcément reluisant. Malheureusement, tous ne peuvent être remis au goût du jour. Certains sont trop vétustes et le meilleur tapissier du monde ne peut pas faire de miracle. Un fauteuil, pour être rénové, doit être malgré tout en assez bonne forme et surtout bien tenir sur ses jambes… Mieux vaut faire appel à un artisan qui fera le diagnostic de votre fauteuil avant d’envisager une cure de jouvence.

Du bois qui envoie du bois

Les bois foncés et vernis n’ont plus vraiment la cote. Prévoyez de décaper l’ossature du fauteuil dans un premier temps. Ensuite, laissez le bois brut, simplement ciré ou utilisez une patine de la teinte souhaitée. Sachez que la couleur du bois servira de référence pour le choix du tissu pour le siège.

Seconde peau

Plusieurs paramètres sont à prendre en considération pour choisir du tissu. Le style du fauteuil à rénover est un élément incontournable. Pour un cabriolet Louis XVI, optez pour un tissu à rayures aux couleurs vives. Vous pouvez tout aussi bien choisir deux modèles différents : un uni pour l’assise et à rayures pour le dossier, à condition qu’ils aient une teinte commune !

Quelques exemples La bergère :

C’est un peu l’arrière-grand-mère du fauteuil club ! Apparue vers 1720, elle correspond au désir de confort de l’époque car elle est profonde avec un dossier arrondi très enveloppant pour s’adapter aux robes à paniers des dames. La bergère, malgré son grand âge, trouve sa place dans tous les intérieurs. N’hésitez pas à l’habiller d’un tissu de couleur vive comme un bleu électrique ou un vert anis… Il n’y a rien de plus chic qu’un meuble d’époque décalé avec l’esthétisme d’un tissu contemporain. Le crapaud : Mobilier datant du XIXe siècle, le fauteuil crapaud, en référence à sa forme basse et trapue, a su lui aussi traverser les âges pour s’imposer aujourd’hui comme un meuble design. Entre la version en velours, en cuir, en coton, en lin, uni ou à rayures, le choix peut être cornélien. Et puis qui sait, il se transformera peut-être en prince charmant !.