Verte… igineuse !

Petite plante deviendra grande… très grande même ! Les plantes XXL rencontrent un véritable succès en ce moment. Avec leur taille hors du commun, elles décorent les intérieurs à elles toutes seules. Les autres n’ont pas de pot. Elles n’ont plus la cote. Elles doivent prendre leurs racines à leur cou pour trouver une serre d’accueil avant de prendre leur revanche. En attendant, bienvenue dans un monde de la démesure… là où Tom Pouce n’a pas sa place.

Oh la belle plante ! Inutile de vous retourner, on ne parle pas de vous… L’objet de tous nos regards, ce sont ces géantes venues d’un autre monde qui peuplent nos maisons. Aujourd’hui, à défaut de voir la vie en rose, on se baigne dans la chlorophylle sous les feuilles dodues des plantes XXL. Venues d’ailleurs, elles sont cultivées bien au chaud au Pays-Bas, l’autre pays du fromage mais aussi de la tulipe. La Hollande s’est en effet spécialisée dans ces plantes majestueuses. Des kilomètres de serres hébergent ces géantes venues des quatre coins de la planète. Les horticulteurs les bichonnent avant de les envoyer à leurs clients. En France, on commence seulement à intégrer ces plantes dans nos intérieurs alors que dans d’autres pays la tendance est en vogue depuis un moment déjà. Mais il faut avoir une maison adaptée à la taille de la belle. Les plantes XXL peuvent atteindre 12 mètres de hauteur. Pas de panique ! Il en existe de plus petites, mais même celles-ci sont à bannir d’un studio !

Voyez la vie en XXL

Dracaena, Palmier, bambou. Voici le trio de tête des plantes grasses les plus demandées en ce moment. Le Ficus paie son manque d’originalité. Malgré ses proportions généreuses, il est quelque peu boudé. Les trois autres en revanche sont plébiscitées et trônent dans les halls d’entreprises ou encore dans les salons dotés d’une belle hauteur sous plafond. Elles sont également très prisées pour les réceptions ou les mariages.

Le dracaena : arbuste à feuillage résistant, il peut atteindre une taille de 6 mètres à maturité pour les grands sujets. Bien enraciné dans son bac, il est plutôt facile d’entretien. Le dracaena a plus d’un atout dans son pot. Il est réputé dépolluant, luttant contre la fumée de cigarette et la peinture notamment.
Le palmier : cette plante exotique s’est bien adaptée à nos climats. Elle se plaît aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Mais le palmier demande plus d’attention dans nos intérieurs. Il est en effet plus sensible aux attaques des cochenilles et des araignées rouges. Les palmiers font eux aussi partie de ces plantes dépolluantes. Ils luttent contre le formaldéhyde, l’ammoniac mais aussi… contre la pollution émise par les photocopieuses, les imprimantes et les feutres.
Le bambou : il vit plutôt à l’extérieur mais lui aussi a su s’adapter à la vie indoor. Il prendra toute sa place dans un pot de grande taille dans un salon ou une entrée spacieuse à toit cathédrale par exemple. C’est une plante plutôt facile à vivre même si c’est une grosse buveuse. Il ne s’agira pas de l’oublier aux heures les plus chaudes !

Attention fragile !

Les plantes XXL demandent beaucoup d’attention dans un premier temps. Si vous en achetez une pendant l’hiver, emmitouflez-la d’un voile protecteur pendant le transport. N’oubliez pas que la plupart d’entre elles sont des plantes exotiques. Il ne faut pas les bousculer. Une fois la période d’acclimatation passée, rempotez-la car la plupart sont nourries «sous perfusion» pour une croissance rapide.

Une jolie mise en scène

Ces géantes d’un autre monde seront encore plus belles dans un pot adapté à leur taille. En métal, en céramique ou en PVC, vous n’aurez que l’embarras du choix. Pensez aux supports à roulettes pour les transporter plus facilement. Ainsi parées de leurs plus beaux atours, elles deviendront l’élément principal de nos intérieurs.