Une question de degrés de compétences

Les travaux en matière d’isolation thermique extérieure nécessite le suivi de règles de mise en oeuvre immuables

Les travaux en matière d’isolation thermique extérieure nécessite le suivi de règles de mise en oeuvre immuables

Diagnostic poussé, conditions immuables et points singuliers, règles générales de mise en oeuvre strictes, choix judicieux des matériaux, l’opération d’isolation thermique par l’extérieur d’une habitation passe par des règles de l’art à respecter (et à faire respecter). Le recours à des professionnels aguerris s’avère indispensable. Illico Travaux, le courtier en travaux spécialisé dans l’intermédiation entre le grand public et les entreprises du bâtiment, en fait l’une de ses valeurs premières, en allant chercher la crème de la crème en matière de partenaires. Le chapitre Isolation thermique par l’extérieur n’échappe pas à la règle.

Réduction des ponts thermiques, lutte contre l’effet tunnel, en passant par le calcul du point de rosée ou encore la nécessaire prise en considération des points singuliers d’intervention (zones de jonction entre l’isolant et les menuiseries extérieures, les volets battants, ou bien encore les modifications probables de la zinguerie), l’isolation thermique par l’extérieur possède son jargon technique propre et ses codes. Elle est surtout l’affaire de professionnels aguerris, rompus à ce type d’intervention, des plus complexes, malgré une pseudo démocratisation de cette activité depuis l’émergence de nombreuses réductions fiscales en la matière. Reste que les intervenants de ce secteur se doivent d’afficher des degrés de compétences optimaux. «Le partenaire qui intervient pour nous lors d’une demande d’isolation thermique par l’extérieur, affiche une farouche expérience en matière de copropriétés et d’intervention au sein de la sphère professionnelle, ou pour le compte de collectivités territoriales. Son expérience lui permet d’aborder judicieusement un projet de type habitation individuelle», assure Alexandre Papoudof, franchisé Illico Travaux (groupe Maison France Confort) depuis douze ans en Lorraine et principalement sur la place nancéienne. «Nous pouvons grandement faciliter la mise en oeuvre de l’isolation en associant dès la première réunion technique, plusieurs partenaires spécialisés dans l’ensemble des domaines du second oeuvre. Pour le client, au lieu de commencer par un intervenant pour l’isolation et poursuivre par ses propres moyens avec un, ou deux autres, nous lui permettons de trouver tout de suite la stratégie gagnante. C’est notre raison d’être.»

Obtenir un bâtiment qui respire

Étape 1 : tout démarre par un diagnostic de l’enveloppe de l’habitation ! Comment est-elle chauffée ? Comment sont composées sa façade, ses parois ? Quelle est la proportion de baies vitrées ? Quelle est la typologie des matériaux qui la constituent ? Ce véritable audit mené, permet d’affiner les solutions à envisager pour assurer réellement une régularité thermique de l’habitation via le choix de matériaux adaptés (polystyrène PSE, laine de roche ou encore laine de bois). Objectif principal à atteindre : «obtenir un bâtiment qui respire réellement» sans le dénaturer, notamment par l’utilisation intempestive d’épaisseur de matériaux souvent inutile. Étape 2 : l’intervention en elle-même ne peut se faire qu’en suivant strictement des règles générales de mise en oeuvre conformément à des DTU (Documents techniques unifiés) et des DTA (Documents techniques d’application) et avec la prise en compte des points singuliers propres à la zone d’intervention. Ces règles de mise en oeuvre s’affichent comme des conditions immuables à une bonne intervention. Étape 3 : l’installation du chantier est dans la même veine avec notamment un souci particulier au niveau des points d’ancrage et de la mise en place de l’échafaudage. Le tout dans un souci continu d’optimisation chiffrée des travaux, en faisant jouer les différents leviers fiscaux et les aides éligibles possibles pour cette typologie de travaux (crédit d’impôt sur le coût de l’isolation, les prêts aidés possibles ou encore des conseils en matière de revente des certificats d’énergie). Le «mieux-disant» en matière d’isolation thermique extérieure passe par cette alchimie de compétences et de règles à suivre ! Mieux vaut le savoir avant de s’y lancer.