Une idée derrière la tête

Une idée derrière la têteLa chambre à coucher, avant tout destinée au repos et à la sérénité, se comble de peu, pour se centrer sur l’indispensable, le lit. C’est donc essentiellement dans le style de celui-ci que repose celui de la chambre. Sorti du cadre pour dégager de la place et s’épurer, il est le plus souvent réduit à un sommier et un matelas. Pour le représenter, la tête de lit est un élément de confort et de décor facilement incorporable, structurant et stylisant un lit à moindre frais. Un couchage adossé se fait alors plus accueillant pour la lecture. Isolée du mur rigide et froid, la tête ne s’y heurte plus et repose douillettement.

Aujourd’hui, proposée séparément, la tête de lit se cale derrière le lit. Il en est, toutefois, qui ne s’adaptent qu’à certains types de sommiers. Elle s’envisage en solution définitive, évolutive ou pour un temps. Mais surtout, elle doit être proportionnée aux dimensions de la pièce et se coordonner avec parures et aménagements existants.

Constituée, le plus souvent, d’une ossature rectangulaire en bois ou métal, garnie puis gainée de cuir, tissu, feutre, enfin capitonnée, matelassée, multi-poches, dans un esprit “couture”, elle revêt aussi des formes plus spectaculaires, en harmonie avec les lieux. Un grand linéaire suspendu, compartimenté d’étagères ou allongé de chevets aux extrémités, répondra à une longueur de mur. Dans une chambre à haut plafond, une tête de lit élancée permet de l’asseoir, d’imposer sa place. Un modèle standard peut être astucieusement surélevé d’un tissu tendu, un tapis, un tirage photo grand format, un pêle-mêle de cadres, une étoffe précieuse prolongée en ciel de lit. Elle peut aussi être érigée en mur de refend, occultant un dressing ou une salle de bains. Une finition d’enduit velouté sera alors de circonstance. Pour garder la tête dans les étoiles, il pourra se réaliser en plaques de verre opalescent, auréolant le lit le soir venu. À défaut d’être incorporé, un bon éclairage, ajustable et directionnel, émergera de part et d’autre, en parfaite cohésion.

À défaut de trouver la tête de lit de vos rêves, vous pouvez vous mettre en tête ce que beau vous semble, car son schéma simple s’offre à toutes les matérialisations : bois ou métal découpé, bambous, branches de bouleau, mosaïque. En outre, elle est l’objet de tous les recyclages : volets, portes, grilles, paravent, miroir. Une cheminée hors de fonction ou un chien assis, idéalement positionnés, s’imposeront comme d’évidentes têtes de proue. Ou, plus ingénue encore, juste la silhouette d’une tête de lit, peinte à même le mur.

Gardienne de notre sommeil, une tête de lit bien faite est la promesse de doux moments de rêverie.

Une idée derrière la tête