Un brin persistant

jardin-imaginaire// Après un siècle de bons et loyaux services à se plier à nos besoins de première nécessité, l’osier et le rotin furent quelque peu dédaignés. Jadis très appréciés pour leur fonctionnalité et leur aspect décoratif, ils permirent l’élaboration de quantités d’objets du quotidien, de vannerie, et tinrent une large place dans l’ameublement, entre berceaux, malles et salons de jardin. Un absolu charme du passé qui reflète tant l’élégance des paquebots transatlantiques, qu’un certain esprit bohème.

Mais chassez le naturel, il revient au galop ! La grande maniabilité, la solidité et la délicatesse de cette matière première résolument actuelle, séduisent designers, artistes et paysagistes.

À l’état brut ou écorcé, elle se tord, s’enroule, se tresse, se trame à l’infini. Ainsi cette fibre naturelle se prête à toutes les mises en forme d’objets et de meubles de différentes tailles. Finement tressé, le brin se mêle, avec légèreté, à une simple ossature métallique, ou encore à une robuste armature en canne de rotin. Des entrelacs ajourés se déploient en résille fine ou cotte de mailles. Naissent alors fauteuils, balancelles et banquettes graciles, parois à claire-voie, coussins, tapis, cache-pots, luminaires et autre mobilier texturé. Au delà d’un large nuancier d’essences, teintes, vernis et laques ravivent le traditionnel naturel tout en protégeant la matière. Ce mobilier intemporel entre et sort en toute désinvolture, confondant jardin intérieur et salon de jardin, et faisant souffler un prodigieux vent du sud. Sa fragrance et sa simplicité naturelle enchantent nos intérieurs d’un air de campagne. Il adoucit, par sa blondeur, son toucher et ses courbes, la rigueur des matériaux de construction.

un-brin-persistantCôté jardin, il est l’hôte chic et raffiné qui insuffle un courant Riviera voire exotique. Toutefois, bien que résistant aux changements de température, osier et rotin restent vulnérables aux intempéries, donc doivent être tenus à l’abri de la pluie et de l’humidité. Ainsi les plessis du potager ne subsistent que quelques saisons. Seul un osier écorcé et traité autoclave peut garantir la pérennité de vos installations.

À l’état vivant, il permet d’impressionnantes réalisations paysagères, telles qu’une clôture à losanges ou une tonnelle végétale, qui évolueront au cours du temps et des saisons.

Des sièges d’autos de collection aux accessoires de mode, en passant par la décoration de boutiques de luxe, les plus grands créateurs s’approprient ce brin de folie, noble et écologique, pour leur image de marque.