Tout en rondeur

En ces temps agités, la maison devient plus que jamais un repère où il fait bon se réfugier pour y trouver un peu de calme et de chaleur. Face aux intempéries qui n’ont pas épargné notre région cet hiver, les meubles ont, comme nous, tendance à se replier sur eux-mêmes. À force de courber le dos, ils se font plus doux, plus ronds, plus protecteurs. À croire que les designers ont anticipé nos besoins pour imaginer des meubles cocooning.

Ode à la courbe
Place aux lignes, courbes et formes futuristes pour une déco hors du temps ! Jusque-là, rien de nouveau, que du déjà-vu. Le fauteuil Egg d’Arne Jacobsen est le meilleur exemple. Fabriqué pour la première fois en 1958, il est aujourd’hui encore l’une des pièces maîtresses en matière de décoration. Oscar Niemeyer a été le premier à déclarer sa flamme à la courbe. «Ce n’est pas l’angle droit qui m’attire ni la ligne droite, dure inflexible, créée par l’homme. Ce qui m’attire, c’est la courbe libre et sensuelle.» dixit l’architecte brésilien, mondialement connu pour la construction de Brasilia. S’inspirant des styles des années 1950, 1960 et 1970, les nouvelles collections de mobilier lui emboîtent le pas et font la part belle à la douceur, aux formes arrondies et aux courbes qui créent un véritable cocon. Cette nouvelle tendance s’affiche surtout sur les fauteuils et les canapés. Les assises sont plus enveloppantes, plus sophistiquées et surtout plus protectrices.

Priorité au confort
Une fois encore, cette tendance «feel good» et cocooning nous vient du froid. Les pays scandinaves ont été les premiers à proposer du mobilier aux lignes minimalistes mais surtout dédié au bien-être. La magie opère grâce à des courbes arrondies, emblème de douceur et de volupté. Celles-ci réinventent la silhouette des meubles aux lignes traditionnellement droites. La table basse d’Isamu Noguchi mise sur les courbes que ce soit pour le plateau ou les pieds. Même chose pour le fauteuil Ball Chair de Finn Stone. La déco cosy ne pouvait pas faire l’impasse sur la méridienne. Cet élégant canapé dédié à la lecture et au repos a fait un grand retour dans les salons et les chambres à coucher. Classique, aussi indémodable que confortable, il invite inévitablement à la paresse.

Un look aérien
Quand la déco joue avec la rupture des formes, c’est l’ensemble de l’atmosphère qui est modifié. Les meubles ne sont pas les seuls à s’arrondir. Les formes géométriques se sont aussi emparées de l’univers de la décoration mettant à l’honneur des courbes rondes et minimalistes. Symbole de douceur, le cercle s’impose sous forme de luminaire ou encore de miroirs. Même dans la cuisine, l’électroménager retrouve ses rondeurs des années 50. SMEG, qui proposait à l’origine un réfrigérateur vintage a développé sa gamme jusqu’au grille-pain et à la bouilloire.