Qui s’y frotte s’y pique !

Jacques Dutronc le chante depuis 1966 : «Le monde entier est un cactus… dans la vie, il n’y a que des cactus…Aïe ! Aïe ! Aïe ! Ouille !»… Cinquante ans après, à nous de mettre ces cactées ou cactacées partout dans nos demeures. Plus que jamais au goût du jour, elles apportent du piquant à nos intérieurs.

Le cactus n’a pas forcément la tête de l’emploi. Avec ses épines il ressemble davantage à un porc-épic qu’à une belle plante sympathique et agréable à regarder. Pourtant, depuis quelques mois, il est utilisé à toutes les sauces, dehors, comme dedans et même jusque dans nos assiettes ! Mais c’est surtout avec de la terre aux pieds qu’il est le plus à l’aise. Le cactus se décline aussi bien en taille XXL, digne d’un bon western, ou en version Tom Pouce sur une étagère.

Il était une fois dans l’Ouest

Le cactus nous vient du Nouveau Monde, très loin vers l’Ouest, des plaines du Mexique. C’est une plante très ancienne puisque des représentations de cactus ont été trouvées sur des dessins réalisés par les Aztèques. Mais c’est Christophe Colomb qui a ramené les premières cactées en Europe en provenance des Antilles. On leur a donné le nom du grec ancien kaktos, une espèce d’épineux qui serait peut-être un chardon.

Little Big Man

Il y a les petits, les grands, les gros, les maigres, de forme sphérique, cylindrique avec ou sans feuilles… Bref, il y en a pour tous les goûts, et pour cause, il existe au total 2 500 sortes de cactus ! Connus sous l’appellation cactées ou cactacées, ils font partie de la famille des plantes grasses ou succulentes. Leur atout : leur entretien. Si votre dernière plante n’a pas résisté à vos oublis d’arrosage, adoptez sans hésitation les cactus. Quelques gouttes d’eau et un peu de soleil leur suffisent pour vivre. Ils peuvent stocker dans leurs tissus des réserves de suc, pour résister à de longues périodes de sécheresse. Attention à bien vérifier leur provenance à l’achat car certaines espèces sont protégées.

Eldorado

Si le cactus est tendance et qu’il s’installe dans nos maisons un peu partout, il n’est en revanche pas du tout Feng Shui… Ses piquants nous envoient des Shar Chi, des flèches empoisonnées ! En revanche à l’extérieur, ils nous protègent du mauvais sort. Si vous n’êtes pas sensible à cette énergie environnementale, sortez les pots et multipliez les espèces. Le cactus apporte de la couleur dans les intérieurs scandinaves, s’associe parfaitement au décor «années 50» et surtout aux «années 70». Cependant, évitez les endroits de passage. Leurs épines pourraient bien laisser de mauvais souvenirs à vos visiteurs.