Quel pot choisir ?

// Pots, bacs, jardinières… la gamme se veut diversifiée. Mais quels matériaux retenir pour agrémenter sa terrasse, son jardin ou son intérieur ? Si on a tendance à vouloir toujours privilégier l’esthétisme du contenant, il ne faut pas oublier le principal : son rôle est de protéger au mieux la plante ou la fleur.

quel pot choisir ?Plastique, terre cuite, aluminium, bois, zinc ou fonte… C’est vrai qu’on peut vite se perdre dans cette liste non exhaustive. Alors comment savoir quel est le modèle qui conviendra le mieux à vos besoins ? Avant d’acheter, il faut tout simplement se poser les bonnes questions. Ce pot ou ce bac sera-t-il protégé, à l’abri dans la maison ou la véranda ? Ou sera-t-il exposé aux aléas climatiques dans le jardin ou sur la terrasse ? Car si le contenant met en valeur la plantation, on ne doit pas non plus oublier que son entretien ou sa durée de vie est aussi à prendre en considération.

Quelle matière ?

Pendant longtemps, le choix se limitait au plastique ou à la terre cuite, tous deux prédominants sur le marché, qui aujourd’hui, est beaucoup plus large. Malgré tout, le plastique reste extrêmement attractif en termes de prix et de résistance. Très léger, il vous permet de manipuler les bacs sans craindre un lumbago ! Et grâce à un très large panel de couleurs, il peut aussi devenir un objet déco. Non poreux, il ne convient pas à toutes les plantes. C’est la grande différence avec la terre cuite qui laisse respirer les racines. Il est primordial de surveiller les plantes et fleurs qui nécessitent beaucoup d’eau. La fragilité et le poids de cette matière peuvent néanmoins en rebuter certains. L’aluminium inoxydable offre l’avantage du design, mais le prix est un frein. Quant au bois, il est vrai que l’esthétisme est parfait, surtout pour accueillir des arbustes, mais l’entretien sera nécessaire pour ne pas voir ce contenant dépérir au fil des saisons. Dans l’air du temps, les jardinières en rotomoulé (plastique moulé en une fois sans colle ni soudure) s’appuient sur des lignes épurées et contemporaines, extrêmement modernes.

Quel lieu ?

Le matériau ne se choisit pas uniquement en fonction de la plante. Le lieu a aussi son importance. Sur un rebord de fenêtre ou sur un balcon, attention aux courants d’air. Il est donc plus prudent d’acheter un pot assez lourd. Si le vent peut provoquer des accidents, l’exposition au soleil est également à prendre en compte. C’est pourquoi, mieux vaut choisir un contenant épais et peu conducteur de chaleur. Le bac peut à l’occasion prendre également un peu de hauteur. Alors, pourquoi ne pas miser sur une suspension, idéale pour les plantes rampantes ou tombantes et adaptée aux longues tiges. Si un panier ou un pot à suspension en céramique, plastique, fer forgé pourra être choisi, selon vos goûts, n’oubliez pas la soucoupe pour éviter d’être arrosé.

Bac à réserve d’eau

A l’intérieur, le vent, le soleil ou le gel n’ont certes pas de prise. Certains privilégient le bac à réserve d’eau. Et pour cause, ce système malicieux peut être effectivement utile pour toutes les têtes en l’air qui oublient d’arroser les plantes, grâce à un double fond accueillant le réservoir. Toutefois, certaines plantes aiment être au sec et n’apprécieront pas d’être en permanence humidifiées.