Pour un été apaisé

Pour un été apaisé Pour un été apaisé

// Bien calé au chaud devant sa cheminée, on ne rêve que de soleil et de ciel bleu. L’arrivée prochaine du printemps est propice à l’acquisition de meubles de jardin. Bois, métal, plastique… quels matériaux retenir ? Le style, l’entretien et le rangement sont avant tout à prendre en considération.

Une table, des chaises, un coffre, un transat, un parasol, une tonnelle… le mobilier de jardin reste incontournable pour aménager son jardin et sa terrasse. L’offre est certes diversifiée, mais avant de sortir son portefeuille, mieux vaut bien réfléchir. La décoration ne se limite désormais plus à son intérieur. Le design, le classique ou le contemporain peuvent aussi se déployer à l’extérieur… à condition évidemment de faire les bons choix !

Résine ou plastique

Accessible et facile d’entretien, le PVC moulé ou injecté reste le n°1 du marché grâce à un prix imbattable. Il vous suffira seulement de passer un petit coup d’éponge pour qu’il retrouve tout son éclat. Le traitement anti-uv garantira la couleur de ce mobilier que l’on pourra conserver sur le long terme. La résine s’avèrera toutefois plus solide que le plastique, qui aura tendance à se délaver. Léger, ce matériau peut être déplacé à votre guise, sans risque de se coincer le dos. La résine tressée s’apparente au rotin pour un effet vivement recherché.

La modernité du métal

Pour donner du caractère à son jardin, le métal est particulièrement conseillé, que l’on choisisse la robustesse de l’inox ou la légèreté de l’aluminium. Associé à des coussins pour assurer un confort maximal, il apportera des touches colorées à votre terrasse. Le traitement anti-uv et oxydation reste recommandé pour conserver ce mobilier sur le long terme. Et après plusieurs étés passés dehors, sous la pluie (en Lorraine, c’est souvent le cas), il vous suffira d’enlever la rouille friable à l’aide d’une brosse dédiée et de le repeindre.

L’authenticité du bois

La solidité du bois n’est plus à démontrer. Les plus traditionnels privilégieront le teck ou l’eucalyptus pour un effet cocon assuré. Et pour conserver l’éclat de ce mobilier forcément beaucoup plus onéreux que le plastique, il faudra en prendre grand soin. N’appréciant pas spécialement la pluie, la protection est obligatoire avec une huile de lin ou de bois exotique. Dès que les premiers signes de vieillissement apparaîtront, poncez puis repeignez le mobilier. C’est le prix à payer.

Les autres options

Favorisant une assise confortable et souple, la toile extérieure est particulièrement appréciée pendant les fortes chaleurs. Ne craignant pas la pluie, ce matériau n’est pourtant pas le seul à séduire nos extérieurs. Le verre, synonyme de lumière et d’élégance, mais aussi la pierre pour son harmonie avec la nature, peuvent se marier avec les bois et autre métal. Si le rotin et le bambou offrent une assise maximale, ils devront être positionnés dans un endroit protégé de la pluie, sous des auvents ou une véranda. Ne supportant ni l’humidité ni les rayons de soleil, leur fragilité reste un point faible à ne pas négliger.

Le rangement

Avant de s’emballer pour un modèle, la question de son rangement devra se poser. Les versions pliantes sont particulièrement pratiques au moment de stocker son mobilier dans la cave, le garage ou le grenier. Car passer un hiver sous la pluie, le froid, le gel et la neige limitera de fait la durée de vie de vos meubles d’extérieur, qu’ils soient en plastique, en bois ou en métal.
Le + : Pour gagner un peu de place,
privilégier les modèles extensibles.

L’info écolo : Les meubles éco-certifiés FSC garantissent la gestion durable de la forêt.