Nettoyage de printemps

Qui veut jardiner longtemps, ménage ses outils ! Tel pourrait être le proverbe de tout bon jardinier qui se respecte. Après des mois d’hibernation, la nature se réveille doucement.
À nous de faire de même pour préparer le terrain. L’opération consiste dans un premier temps à faire l’inventaire de son outillage pour ne pas se prendre un râteau avec sa pelle !

Normalement, vous auriez dû nettoyer, huiler et mettre au sec vos outils avant l’hiver. Voilà pour la normalité mais c’est sans compter sur le temps qui passe à la vitesse grand V et le célèbre: «je le ferai plus tard.» Que les étourdi(e)s et les retardataires se rassurent, il est encore temps de le faire. Prévoir tout de même un peu plus d’huile de coude…

Un inventaire à la Prévert
Cisaille, sécateur, coupe-branches, pelle, binette… j’en passe et des meilleurs ! Commencez par un état des lieux puis attaquez-vous au nettoyage. Pour les outils à lame, passez dessus un coton imbibé d’alcool à 90°. Vous éliminerez ainsi les virus et bactéries qui auraient pu s’installer en taillant une plante malade par exemple. Frottez ensuite au papier de verre très fin toutes les parties métalliques pour en retirer la rouille qui se sera formée
en surface. Après le nettoyage, un minimum d’entretien s’impose. Aiguisez les lames à l’aide d’une simple pierre à affûter pour les petits outils ou avec une petite lime à fer pour le tranchant de votre bêche. Graissez également les ressorts. Passez de l’huile de lin sur toutes les parties métalliques préalablement nettoyées. Cela empêchera la rouille de s’installer. Profitez-en aussi pour remplacer les manches abîmés. Notez que chaque outil
a sa fonction bien particulière. Vous trouverez le modèle voulu dans les magasins de bricolage. Pour finir, huilez légèrement les manches des autres outils afin de les nourrir, les protéger de l’humidité. L’opération prolongera leur durée de vie.

Pots, jardinières et autres piquets en bois
Et oui, vous ne vous en tirerez pas comme ça ! Après les outils, prévoyez aussi le nettoyage des jardinières. Commencez déjà par un bon brossage pour retirer la terre. Lavez-les ensuite à l’eau de Javel pour les désinfecter. Vos nouvelles plantations ne seront pas contaminées par vos anciens semis. Rincez à grande eau puis séchez-les bien avant de les mettre à l’abri. Renouvelez l’opération pour vos piquets en bois. Ils s’abîment rapidement
s’ils ne sont pas entretenus. Éliminez le plus gros de la terre puis plongez-les dans un récipient d’eau additionnée d’eau de Javel. Après séchage, terminez par un bon badigeon de bouillie bordelaise.

Au sec et à l’abri
Alors heureux ? Vos outils sont propres, prêts pour le printemps. Vous avez surtout constaté grâce à ce bon nettoyage, que vous êtes aussi rouillés qu’eux ! Il vous reste encore quelques semaines pour vous mettre en condition avant l’arrivée des beaux jours et le temps des premiers semis.