Mon beau sapin… qui dure

Les fêtes de fin d’année ne sont plus très loin. Il est temps de penser au traditionnel sapin de Noël. Version naturelle s’entend. Pas de stress. Quand l’acheter ? Où le placer ? Comment le faire durer ? Éléments de réponse qui en feront le roi au coeur de la maison.

Le bon moment

Le sapin Nordmann est celui le plus acheté par les Français. Il a cet avantage d’être résistant et de ne pas perdre ses épines. En l’achetant fin novembre, début décembre, on pourra tout à fait le conserver dans un bel état jusqu’au Nouvel An. Si on souhaite qu’il soit le plus présentable le jour de Noël, on en prendra possession quinze jours avant. Autre option, celle de l’Épicéa. Si son odeur séduit, il a ce désagrément de perdre ses épines. Il est généralement conseillé de le prendre au tout dernier moment, soit une semaine avant Noël. Il ne tiendra que quelques jours après, pas plus. Alternative : le sapin en pot peut être une solution. À partir de l’instant où il est empoté, on pourra l’acheter quand on le désire. Il conviendra de ne le rentrer que début décembre et à bien l’arroser au quotidien. Enfin, une vigilance s’imposera quant au tronc du sapin : il ne doit pas être tordu.

Pas n’importe où, le sapin

Votre sapin a à présent franchi le seuil de votre maison. Éviter d’emblée de la placer près d’une vitre. Le soleil peut accélérer le dessèchement de l’arbre, provoquer la chute des aiguilles et ternir la couleur. Pour des raisons identiques, on écartera la proximité avec un chauffage, une cheminée. Ne pas mettre le sapin dans un endroit soumis au courant d’air : là encore, le dessèchement guette. Enfin, mieux vaut ne pas l’exposer aux passages. Plus les personnes bousculeront le sapin, plus sa durée sera réduite.

Un sapin en forme

L’arbre bien installé dans son cocon, reste à lui faire passer à lui aussi d’agréables fêtes et à le faire durer. Vous avez été séduit par un sapin coupé ? Il est recommandé de le pulvériser avec de l’eau avant de mettre les guirlandes. Avec un sapin coupé avec bûche, placer une soucoupe en dessous et y mettre un peu d’eau. Cela évitera que la bûche ne se dessèche et que le sapin ne se tienne plus très droit. Surtout cela humidifiera son pied et permettra de conserver un maximum de temps ses aiguilles. Dans le cas d’un sapin en pot, la première opération sera de le rempoter dans un plus grand pot avec un terreau spécifique, que l’on trouvera dans les magasins spécialisés. Si on désire replanter le sapin dans le jardin après les fêtes, ne pas le rentrer trop tôt à l’intérieur : il pourrait ne pas subsister. Attendre une semaine et demie avant Noël. Ensuite, arroser le sapin tous les jours avec l’équivalent d’un verre d’eau.

Un sapin de Noël est rétif à la chaleur. Pourquoi ne pas le laisser dans un premier temps dans le jardin ou sur le bacon ? Il sera alors temps de le rentrer à l’intérieur. Le résultat est garanti : à l’heure de Noël, l’arbre sera du plus bel effet au milieu des cadeaux.