Ma maison, cette belle bleue

Le bleu est la couleur top tendance 2014. Il va envahir toutes les pièces. L’avantage du bleu, c’est qu’il se décline en une palette de couleurs variées, pour contenter tous les goûts et tous les intérieurs. Alors, bleu pétrole ? Bleu nuit ? Bleu marine ? Bleu outremer ? Bleu turquoise ? Petits conseils pour changer de décor.

La couleur bleue évoque invariablement un ciel d’été et la mer. C’est le ton de l’évasion par excellence. Fermons les yeux et imaginons la salle de bains, peinte avec un bleu clair et dynamique, qui rappellera quelques souvenirs de vacances. Ambiance plage en direct de chez soi. Quant au discret bleu pastel, il sera du meilleur effet dans la cuisine. Atmosphère terrasse située à quelques encablures de l’océan. Donc du bleu d’ici et d’ailleurs, certainement, mais choisi de façon judicieuse pour parvenir à la plus belle déco, qui charmera résidants et visiteurs. Tout est dans la nuance. La recette d’une peinture bleue mettant en valeur les pièces et le mobilier de l’intérieur tient en deux principes : savoir accorder et harmoniser, trouver le ton qui sied le plus à son tempérament et son désir de l’instant. Pour une pièce décorée dans un style classique et un tantinet chic, le bleu pastel, réputé élégant, assurera à l’ensemble un effet de légèreté des plus appréciables. Le précepte de base n’est pas de badigeonner arbitrairement sol, murs et plafond en bleu, au risque d’étouffer totalement la personnalité de la pièce. Le bleu doit se retrouver par des touches délicates, à divers endroits, astucieusement réfléchies. Il se mariera idéalement avec un plancher en bois et une décoration ivoire. Pour un aspect bord de mer, le bleu atlantique, accordé avec des meubles en bois clair et une décoration estampillée galets et coquillages, ne laissera pas indifférent.

La piste de l’architecte et du peintre d’intérieur

D’autre part, il est tout à fait envisageable de lier un bleu exotique à des couleurs plus vives pour un intérieur, que l’on pensera oriental : avec du rouge, du jaune, du gris, du rose. Pour un intérieur aux lignes plus contemporaines, un bleu azur fera ressortir une architecture moderne. Si on opte pour un bleu nuit, mieux vaut ne peindre qu’un seul mur. On évitera de rendre la pièce trop sombre. Le bleu nuit a cette qualité d’habiller une pièce et de limiter l’apport de décoration. Quant au bleu-gris, accompagné du noir, il donnera de l’élégance et de la modernité à l’intérieur. Il est parfait pour un bureau ou un couloir. Le bleu ardoise, lui, a un côté de fraîcheur printanière : excellent pour un séjour. Si on veut, à coup sûr, réussir sa décoration bleue, l’idée est de faire appel à un architecte d’intérieur. Ce professionnel dont le métier est de réaliser des espaces de vie esthétiques, adaptés à vos goûts, en jouant avec la lumière et les couleurs, saura quel bleu vous conseiller, et avec quoi l’accorder ou dans quelle pièce il est souhaitable de le voir. En revanche, si vous êtes certain du bleu que vous voulez voir chez vous et de l’endroit où vous voulez le mettre, mais que la peinture n’est pas votre hobby, vous pouvez faire appel à un peintre d’intérieur qui effectuera les travaux à votre place. La question essentielle demeure. Dois-je tout peindre en bleu ? Clairement non. Le concept général est de faire ressortir les atouts de la pièce et d’apporter une subtilité avec la luminosité, de procéder avec des touches, harmonieusement dispersées. Le dégradé est aussi une variante très classe. Tout comme l’association de deux tons de bleu ensemble. Les symboliques que l’on prête à la couleur bleue franchiront les portes de votre demeure : l’infini, le rêve, la paix, le calme, la volupté… Elle apportera à la maison une plus-value esthétique du meilleur goût. À vos pinceaux donc. Pour plonger dans un univers entre ciel et eau.