L’esprit cabane

// Autrefois simples abris ou remises, les cabanes deviennent des lieux de villégiature à l’instar des cabanons marseillais au XIXe.

Cet appel de la nature qui gagne désormais bon nombre d’entre nous, témoigne d’un besoin d’aventure et de retour à l’essentiel.On s’approprie ce rêve d’enfant, le temps d’un week-end, pour jouer les farfadets dans ces retraites child porn kızlar child porn insolites. On vient s’y ressourcer, y observer la nature, y trouver l’inspiration. Refuge régressif ou simple solution de repli, cette expérience, hors du temps et de nos repères, nous met à l’épreuve.

lesprit-cabaneCes baraques à l’architecture précaire, pour une utilisation temporaire ou saisonnière, sont souvent faites avec les moyens du bord : bois sous toutes ses formes, pierre, taule et matériaux de récupération. De conception simple, limitée le plus couramment à une pièce à vivre, convertible en chambre de fortune, elles ont comme unique confort, des toilettes sèches. Les murs sont laissés bruts ou juste chaulés, percés çà et là, de patères et d’étagères.

On s’approprie ce gîte d’un genre nouveau tout en cultivant l’authenticité dans le décor, avec un aménagement minimaliste mais chaleureux : une table pliante et quelques chaises, pour les moments de convivialité, des fauteuils en rotin, des lits de camp ou rabattables pour le repos, des bougies et lampes tempête pour les veillées, une moustiquaire et bien sûr quelques oreillers houssés de pilou et couvertures en laine pour les nuits fraîches. Enfin un confort sommaire mais fonctionnel, sans eau ni électricité, et un grand dépouillement matériel, pour se recentrer.

lesprit-cabaneCes maisons de jardin vont se nicher dans les coins les plus aventureux, juchées entre rivière et forêt, jusqu’à trentre mètres dans les arbres, ou sur pilotis, pour voir la nature sous un autre angle. Le site influence largement l’architecture de la cabane qui doit composer avec les éléments ou s’intégrer à un éventuel support : cabane à un pan, adossée à un mur, cabane buisson, cabane lovée dans les branches sans les blesser. Flanquée, parfois, d’une petite terrasse, d’un auvent et de fenêtres avec vue, son aspect extérieur évolue au fil du temps, en harmonie avec son milieu naturel.

Et pourquoi pas une là, au fond du jardin ? Remise à bois et mobilier de jardin, l’hiver, elle sera annexe de plaisance ou refuge des enfants toute la belle saison. Quelques touches de peinture mueront un simple abri de jardin en pimpante maison de poupée, laquelle, pour moins de vingt mètres carrés, ne nécessitera qu’une déclaration de travaux, sur un terrain déjà bâti. Avis aux cabanons de jardins familiaux pour entretenir d’éclatantes rivalités !

Des concepteurs ingénieux élèvent ce modeste édifice en habitat confortable. Mais si d’aventure, vous vous sentez l’âme d’un bâtisseur, vous échafauderez votre propre espace de liberté. Sinon quelques importations opportunes comme une cabine de plage posée au bord d’un bassin, ou une roulotte campée au milieu de la pelouse égayeront le paysage.

Pour des vacances dépaysantes, paillotes, mazots ou cabanes tchanquées, feront des haltes de charme ou d’exotiques pied-àterre.

N’oubliez pas qu’une échappée à la cabane demande un minimum de préparatifs !