l’ere tertiaire

Puisqu’on passe le plus clair de son temps sur son lieu de travail, la qualité de l’ environnement y est essentielle. Elle influerait sur le développement personnel et les performances de chacun. Qu’en témoigne la progression du “home working” qui inspira, dans les pays nordiques, le concept de “Bureau cocon”. Désormais, l’art de vivre au travail est le nouveau credo des entreprises pour accroître la productivité.

L'ere tertiaire

Débarrassé de l’image poussiéreuse d’anonymat et d’austérité, le secteur tertiaire est investi par les architectes, décorateurs, sociologues et ergonomes, visant tous à y améliorer le bienêtre. L’univers du travail doit répondre à des exigences précises : fonctionnalité, accessibilité, sécurité. Mais au delà d’une simple modernisation des conditions de travail, on doit s’y sentir bien, comme chez soi. Les espaces professionnels sont aussi des espaces habités où l’on évolue au quotidien, requérant donc une certaine organisation sociale.

L'ere tertiaire

Les nouvelles technologies favorisant la mobilité, les espaces doivent être modulables et relativement ouverts. On distingue des zones selon les secteurs d’activité par des cloisons mobiles ou semi-ouvertes, des thèmes de couleurs. Quelques subtils détails renseignent sur les différents niveaux de hiérarchie. En France, l’open space est assez peu protocolaire, on recherche plus d’isolement dans sa sphère professionnelle.

Le cadre de travail doit refléter les valeurs de l’entreprise et être cohérent avec l’image qu’elle veut transmettre. Tout, dans son aménagement, est vecteur de messages visuels, donc à user judicieusement : matériaux traditionnels ou novateurs, formes ergonomiques ou carrées, nuancier pastel ou plus soutenu. Le mobilier et les fournitures employés sont spécifiques et d’un confort ajustable. De par le choix d’options et coordonnés multiples, on rompt l’uniformité. Pour la note de décontraction, on peut y introduire un mur végétal, du mobilier urbain et laisser chacun s’approprier son poste en y ajoutant quelques objets personnels. En premier plan, c’est la lumière que l’on projettera, en fonction des besoins précis et d’une recherche esthétique.

Les espaces professionnels tendent à réunir travail et loisirs en un même lieu afin d’y encourager les rapports humains et l’épanouissement personnel. Ces espaces de liberté introduisent d’autres types d’échanges et aident à tisser des liens. Ils se présentent sous forme d’animation ludique, d’aire de récréation comme un coin billard, un toboggan pour dévaler les étages, une piscine, ou une mise au vert avec la plantation et l’entretien d’un potager, ou encore un espace détente, un coin cheminée, des hamacs, voire une cabine de massage. Tout est établi pour stimuler, dynamiser l’esprit d’équipe et d’entreprise, et maintenir la créativité en éveil.

Ces petites et grandes attentions ont pour vertus de fidéliser et motiver le personnel. Ce vent d’innovation et de partage, insuffle respect et loyauté, chacun se sentant valorisé et donc en devoir d’être à la hauteur. De tous points de vue, le décor des lieux professionnels est un faire-valoir pour l’entreprise.