Le mariage des meubles

Mélanger les styles de meubles permet de créer une ambiance personnalisée dans son intérieur. Associer un mobilier de différentes époques selon ses inspirations est tendance … à la condition de respecter certains principes élémentaires.

Si on veut que l’ensemble d’un panachage de styles présente un certain cachet dans son quotidien et à la vue de ses visiteurs, une unité autour d’une ligne directrice est indispensable. L’aspect général d’une pièce doit renvoyer à une impression de maîtrise de la décoration et pas à un entassement de meubles ou d’objets hétéroclites. Tout doit être intégré avec mesure et finesse dans le décor.

Le mariage entre couleurs, mobilier et matières

Pour réussir un mélange de styles, les mobiliers doivent être subtilement unis. Il existe des styles de meubles qui n’iront jamais ensemble ou des couleurs ontrastantes qui ne pourront jamais s’épouser. Le précepte de base est de respecter une certaine logique. On pourra par exemple composer un panachage de couleurs chaudes avec les froides. Pour les matières, le métal et le bois présentent une belle harmonie. Si vous pensez à un mélange de mobiliers, mieux vaut opter pour des meubles de la même taille. En ayant un meuble trop grand ou trop haut par rapport aux autres, l’intérieur perd de son élégance. Par ailleurs, il faut être vigilant à la proportion de la pièce et des meubles. Ainsi, l’horloge comtoise ne se fond que dans une pièce où les meubles sont pour la plupart massifs. De même, le canapé géant, l’installation hifi-vidéo imposante, étoufferont le minuscule salon, tout comme le lit XXL dans une toute petite chambre. Les bonnes idées d’association mêlent agréablement les styles vintages et design, ou encore, le style baroque avec les accessoires ethniques. L’ancien se conjugue parfaitement avec le contemporain. Un canapé en cuir va de pair avec une salle à manger d’époque. On peut suggérer des chaises tendance autour d’une table rétro années 50. A proscrire par contre, l’immense canapé entouré de petits tabourets ou des chaises anciennes en tapisserie autour d’une table de bistrot moderne, ou le buffet Louis XVI aux côtés d’un canapé à motifs chinois. Les contrastes garderont leur impact s’ils ne sont pas forcés, car alors, disgracieux.

Harmoniser avec une unité de base

Dans son choix d’alliance de styles, on pourra rapprocher plusieurs mobiliers de différentes inspirations. Cependant, il faudra que les meubles suivent une ligne directrice qui les unit. S’ils présentent surtout des lignes droites, comme c’est le cas d’un mobilier en métal industriel, on peut briser cette concordance principale avec des lignes courbes, en ajoutant un fauteuil club, tout en rondeur. Visuellement, cela créé une surprise agréable sans surcharger la déco. Les lignes dominantes doivent être répétées pour conserver l’unité. L’erreur à éviter est d’amalgamer au hasard les meubles et les accessoires, d’allier des époques trop différentes. Pour réussir ce subtil dosage, une personnalisation est tout à fait concevable. Une décoration contemporaine donnera de la gaieté au mobilier d’époque. Cela transmettra un appréciable coup de jeune à la maison. L’impression que peut parfois donner du mobilier rustique sera atténuée par des accessoires lumineux ou des couleurs vives. Tout est affaire de dosage. L’un des styles choisi restera obligatoirement dominant afin de ne jamais perdre la cohérence globale. Une fois tous ces déménagements et changements faits, pour bien s’assurer que tout est en consonance, une astuce existe. Elle est toute simple : prendre du recul par rapport à la pièce et observer si l’ensemble semble harmonieux. Si c’est le cas, vous aura gagné un galon supplémentaire dans l’art délicat de la décoration intérieure. Dans le cas contraire, recommencez l’exercice aux mille facettes jusqu’à ce que le fruit de vos inspirations soit en euphonie avec vous-même et les quelques contraintes érigées. Au final, le bel effet est garanti.