Le jardin des 1001 nuits

Le jardin est devenu une pièce à part entière. Jamais il n’a eu autant d’artifices pour le sublimer. Pour pouvoir en profiter pendant les longues soirées estivales, un bon éclairage s’impose. Mais lequel choisir ? Des bornes solaires, des projecteurs ou encore le traditionnel lampadaire ? Plusieurs paramètres doivent être pris en considération. Cela nécessite en tout cas un coup de projecteur.

L’été arrive à grands pas. Si nous voulons profiter des longues soirées qui se profilent à l’horizon dans le jardin, c’est maintenant qu’il faut y réfléchir. Sinon, on risque de ne pas voir ce qui est dans notre assiette ni où l’on va ! Mais c’est un vaste sujet qui demande l’aide d’un spécialiste. Clémence, brillante comme il se doit, va éclairer notre lanterne. «Le but est de trouver la meilleure formule pour avoir le plus beau résultat. On va chercher à mettre en valeur les essences des arbres, la profondeur du jardin par un bel éclairage» explique-t-elle. «Le principe de base, c’est de définir avec le client comment il utilise son jardin, s’il préfère éclairer tel ou tel endroit afin de l’aiguiller vers les bons luminaires.» précise-t-elle. Mais il ne faut pas perdre de vue que l’on peut mettre en valeur son jardin sans l’écraser et ainsi agir avec parcimonie. «La difficulté, c’est de doser et de jouer avec les contrastes. C’est tout le principe de l’éclairage» souligne Clémence. «C’est pourquoi beaucoup de luminaires éclairent de façon indirecte ou avec des lumières diffuses et non agressives» ajoute-t-elle. «Le mieux, c’est encore de faire des essais, d’acheter dans un premier temps, deux ou trois produits de sources différentes avec des angles d’ouvertures différentes pour pouvoir avoir une première idée de ce qui est réalisable» conclut-elle.

Eclairer une allée, un escalier

Pour baliser un chemin, un escalier ou encore l’accès au garage, l’idéal est d’installer de chaque côté, à des distances régulières, des bornes de faible hauteur ou des spots placés au ras-du-sol. Vous devez en tout cas privilégier des lumières douces qui n’éblouissent pas (notamment pour les escaliers).

Les massifs

Laissez de côté les gros éclairages, vous n’êtes pas à Versailles ! Favorisez en revanche les lumières diffuses, de différentes hauteurs pour créer du relief et des jeux d’ombres dans vos plantations. Attention toutefois à choisir des ampoules pas trop puissantes pour ne pas risquer de brûler vos plantes ! Pensez à réaliser une installation discrète qui se fasse oublier la journée et qui ne gêne pas vos travaux de jardinage.

Les arbres et arbustes

Le choix de l’éclairage est déterminé par la taille des arbres et la densité de leur feuillage. Les arbres les plus volumineux seront mis en valeur par un gros projecteur directionnel qui l’éclairera de bas en haut. Prenez également vos précautions avant d’installer vos appareils. Evitez d’installer un spot dans un conifère au risque de déclencher un incendie par surchauffe.

Les piscines et les bassins

Mis à part les spots encastrés étanches, on peut également entourer le bassin de pots lumineux ou encore animer le bassin de différentes façons. Il existe actuellement des luminaires flottants très originaux comme des lampes à poser sur l’eau par exemple.

Les nouveaux luminaires

Les LED font désormais partie de la panoplie du bon décorateur. Les lampes à diodes électroluminescentes s’adaptent particulièrement aux jardins grâce à leur lumière douce. Elles sont idéales pour éclairer une allée qui restera allumée toute la nuit pour des questions de sécurité sans consommer beaucoup d’énergie.
De plus en plus d’éclairages fonctionnent à l’énergie solaire. La borne solaire est une très bonne solution. Elle est écologique et économique. Lampes et spots se rechargent la journée grâce à l’énergie solaire et restituent la nuit la lumière avalée, tel un Hippo Glouton ! Maintenant s’il n’y a pas de soleil…..ce qui est quand même le cas en Lorraine, mieux vaut avoir une solution de rechange.