La noblesse sans particule

Pierre, marbre, bois… Ces matériaux ont acquis leur titre de noblesse à travers les siècles. Symboles d’un luxe d’antan, des maisons bourgeoises inaccessibles, ils prouvent une fois de plus leur grande résistance. Résistants au temps et aux intempéries, ils se montrent intemporels. Aujourd’hui encore, ils entrent par la grande porte dans nos intérieurs.

Leur nom est une invitation au luxe et au dépaysement. Marbre de Carrare, pierre de Chine, ardoise du Brésil nous plongent dans l’imaginaire comme le ferait n’importe quel livre de Pierre Loti. Ces matériaux dits «nobles» nous font tous rêver. Les spécialistes parlent de «valeurs refuges», sortes de matières anti-grise mine, en période de crise. Même si les prix restent élevés, ces matériaux sont toutefois plus abordables. Les designers ont même trouvé un subterfuge pour attirer les consommateurs. Ils ont associé leurs noms à des produits moins «chics» pour en faire des créations «chocs». Le PVC prend ainsi des allures de marbre ou de parquet en point de Hongrie comme au château de Versailles. L’illusion est parfaite même si elle ne dure qu’un temps ! Faites l’expérience si vous le pouvez. Sautez d’une dalle PVC en faux marbre à une vraie dalle en marbre blanc. En principe, vous ferez vite la différence. Mais je ne vous jette pas la pierre, la noblesse ne s’acquière pas, elle se transmet… Tout comme le savoir-faire des artisans ou des compagnons devenus au fils des ans spécialisés dans la pose au combien délicate de ces matériaux ancestraux.

Le renouveau du marbre

Le marbre n’a pas toujours eu bonne réputation. Certes il a eu son heure de gloire dans les châteaux mais il a plus souvent servi à la fabrication des tombeaux. Son nom ressemblait plus à une mise en bière qu’à une mise en scène. Il a eu du mal à revenir sur le devant de la scène. Aujourd’hui pourtant il s’immisce dans nos intérieurs par petites touches. Au sol bien sûr, dans l’entrée, le salon et surtout dans la salle de bain. Plus originale en revanche, l’utilisation du marbre pour créer des objets design, comme la célèbre table ronde signée Knoll rééditée aujourd’hui. Associé au verre, il devient une lampe ou un photophore, avec du métal il peut faire une très jolie console et anoblir n’importe quelle pièce. Le marbre devient ainsi plus accessible, moins cher.

Une pierre dans son jardin

La pierre de Bourgogne est la plus répandue, la plus prisée en rénovation mais aussi dans les constructions modernes. Pierre calcaire et sédimentaire, elle est plus ou moins jaune, ocre, blanche, rose ou même bleutée selon sa provenance. Son origine va aussi définir son usage. On utilisera des pierres du nord de la Bourgogne pour les extérieurs et des pierres du sud pour l’intérieur. Malgré son pouvoir d’adaptation, elle est associée à un style maison de famille dont elle a du mal à se défaire.

Toi toi mon bois

Le bois est un matériau noble. Nous avons pourtant tendance à l’oublier. Attention, il ne s’agit pas de tous les bois mais uniquement des essences nobles, celles qui proviennent d’arbres gigantesques choyés par les forestiers. Le chêne, le cerisier, le frêne et le merisier par exemple en font partie. En fonction de ces caractéristiques, il donne une teinte, un aspect particulier aux meubles ou aux revêtements de sol qui en sont faits. Parquets, chaises, miroirs, tables, le bois s’impose comme le roi de nos maisons. Grâce à la mode du style scandinave et au grand retour des années 50, on le découvre plus travaillé et moins chalet de Heidi.

La tendance du moment : Pour un coup de jeune, les matériaux nobles s’unissent avec des matières recyclées ou encore des stratifiés. Béton ciré, pierre bleue, pâte de verre, terre cuite sont prêts à entonner tous les duos de la terre à condition bien sûr de ne pas faire de fausse note !