La nature grimpe aux murs

Finis les murs austères, les clôtures classiques et les haies de thuyas tout autant traditionnelles !
Dame nature a décidé de se mêler de nos relations avec le voisinage. Pour nous préserver des
regards indiscrets, elle entre en scène au milieu des claustras, palissades et autres treillages. Ses
plus beaux spécimens forment un véritable écran de verdure.

Les experts en paysagement seraient-il en train de devenir des as du camouflage ? Alors que les jardins sont généralement clos de murs hauts, sans personnalité, ils rivalisent d’imagination pour les mettre en valeur sans avoir recours à des haies en faux feuillage ou des treillis en plastique. D’un coup de crayon et avec quelques plantes, ils transforment une simple clôture en un véritable chef-d’oeuvre. Pour que le dessin devienne réalité, il faudra nous armer de patience. Les belles plantes aiment en effet se faire désirer !

Un mur de bois vert

Sans faire d’importants travaux de rénovation, vous pouvez opter pour la pose d’un haut treillage en bois. Non seulement il forme un support élégant et solide pour les plantes grimpantes, mais il apporte un raffinement certain à un mur basique, tout en laissant toujours passer la lumière. Pour un effet plus contemporain, optez pour un treillage en métal, moins classique que le bois. N’hésitez pas à l’associer à des pots en gabion. Adossés à un mur, l’un et l’autre se laisseront coloniser par des capucines grimpantes.

Un bardage façon palissade

Un mur de pierres et de briques n’est pas toujours assez haut pour préserver notre intimité. Il existe des astuces pour gagner quelques centimètres en hauteur sans enfreindre la loi. Vous pouvez par exemple tendre des câbles ou fixer des tasseaux de bois pour rehausser l’ensemble. Des plantes grimpantes comme un lierre se glisseront sur la partie haute et donneront une nouvelle dimension à une clôture conventionnelle. Même les voisins pourront en profiter !

Brut et tendre

Les matériaux bruts sont une grande tendance au jardin. Les marier permet de créer une ambiance unique et d’ajouter un supplément d’occultation ici ou là. Vous pouvez ainsi associer un mur en béton noir avec un panneau en acier Corten et des lattes de bois brutes et horizontales. Fixez-y quelques noisetiers palissés, du jasmin grimpant et des pieds de bambou… Avec un peu d’imagination, vous aurez l’impression d’être ailleurs !

Entre horizontalité et verticalité

Si vous optez pour une palissade en bois à lattes verticales, l’alliance avec des sujets verticaux est élémentaire. Pour un ensemble harmonieux, faites appel à un professionnel pour tailler les arbres « en marquise » ou « en rideau » (des formes géométriques, très travaillées). Bien égalisés, ils créeront un véritable mur végétal qui dominera le jardin. Des arbres hauts associés à un jeu de verticalités végétales améliorent toujours l’occultation d’un petit jardin.