La hamac attitude

Les beaux jours revenus, il est le temps de rêvasser dans votre jardin. Vous voulez vous détendre dans un hamac ? Quelques conseils pour en profiter pleinement.

Si vous aspirez à vous asseoir confortablement et vous sentir porté comme en apesanteur, ne cherchez pas, c’est un hamac qu’il vous faut. Une simple poussée du pied permet de créer un doux balancement. Si agréable le hamac aux couleurs chatoyantes et acidulées.

Le bon choix de hamac

De toutes les couleurs et de largeurs diverses, les hamacs offrent une multitude de possibilités. Tout dépend de l’endroit où on veut l’installer. En extérieur, le plus simple est d’opter pour une toile en coton facile d’entretien. À l’intérieur de la maison, le coton bio s’impose. Le must : choisir des tons pastel et des coloris naturels pour insuffler une touche d’exotisme et de fantaisie à sa décoration intérieure. Autre facteur important : le nombre de personnes prévues dans le hamac. Pour un adulte en solo, un hamac simple suffit. Un hamac enfant sera parfait accroché sous un lit élevé ou une mezzanine. Bien entendu, des hamacs double et pour plusieurs personnes existent sur le marché.

L’alternative nacelle

Souhaite-t-on un hamac pour s’y reposer allongé ou couché ? Dans ce cas, il est intéressant de faire le choix d’une nacelle. Il s’agit d’un type de hamac associé à une chaise qui tient suspendue grâce à un seul point d’accroche. L’avantage de la nacelle est qu’elle peut se suspendre dans un lieu qui demande moins d’espace qu’un hamac classique. L’assise y est agréable, le dos est bien soutenu. La nacelle se fixe avec des crochets adaptés avec un ressort pour amortir les variations de charge de la fixation. La hauteur adéquate se situe entre 50 et 60 cm du sol à partir de l’assise.

L’installation, l’entretien

Pour un confort optimal, il faut trouver le bon équilibre pour que la toile ne soit ni trop tendue ni trop lâche. En général, on place son hamac à hauteur de 80 cm du sol en fixant les deux extrémités à la même hauteur. Précaution élémentaire : s’assurer avant toute pose de la solidité du support (branches d’arbre, murs, véranda, plafond en béton, mezzanine). De nombreuses boutiques et magasins de bricolage, de jardinage proposent des kits d’accrochage clé en main. Le conseil d’un vendeur n’est jamais inutile. Quant à l’entretien d’un hamac ou d’une nacelle, il répond à quelques principes de base. Le mieux est de rentrer le matériel sous abris dès que la belle saison s’estompe : les couleurs et la douceur de la toile seront préservés. Il sera indispensable d’assurer une protection contre les intempéries et l’humidité. Question nettoyage, si l’on part pour un lavage de la toile en machine, il vaut mieux ne pas excéder 30° pour garder la souplesse et les couleurs. Également, un programme d’essorage trop puissant altère les cordes et les franges. Finalement, la solution la plus simple est de laver hamac ou nacelle à la main en laissant bien tremper au début du printemps et en profiter dès les premiers rayons du soleil et l’aérer au grand air.

Bien dans mon hamac

Quelles sont les meilleures positions pour se détendre dans un hamac ? Allongé dans le sens de la diagonale du hamac : idéal pour avoir le dos bien droit et faire une sieste de façon très confortable. Assis dans le sens de la diagonale du hamac : sur mesure, comme vous le sentez, avec les pieds qui touchent légèrement le sol, les jambes croisées ou étendues. Couché dans le sens de la longueur et des cordes pour créer un nid douillet : pratique d’avoir les pieds surélevés, véritable bonus pour activer la circulation des jambes. Enfin, si vous êtes souple, laissez-vous aller à la position du lotus… ou tout autre. À présent, vous voilà paré pour craquer pour la mode hamac. Ceux qui en raffolent sont les enfants. Le hamac en famille durant les vacances ? Une nuit estivale à la belle étoile estivale dans son hamac ? Que du bonheur !