La buanderie nouvel espace de vie

Faire la lessive dans la salle de bains ou la cuisine sine et étendu le linge au milieu du salon ? Peu pratique un réduit ou un sous-sol peut parfaitement être aménagé en buanderie. Avec une touche déco en plus, on va finir par aimer repasser !

Quel endroit choisir ?

La première démarche consiste à définir l’emplacement de la buanderie. Forcément, il s’agira d’une pièce qui disposera de plusieurs appareils électroménagers. Ce qui nécessitera une arrivée d’eau et une conduite d’évacuation des eaux usées. Le sous-sol d’une maison est l’endroit le mieux adapté. Il est isolé des pièces à vivre et réduira le bruit des machines et leurs vibrations. Une remise ou un petit réduit peuvent remplir ces fonctions. La pièce choisie devra bénéficier d’une installation électrique adaptée. Les prises reliées à la terre seront indispensables pour les appareils. Installer un disjoncteur d’environ 20 Ampères préviendra contre toutes surcharges et courtscircuits. La ventilation, quant à elle, n’est pas à négliger. Surtout si la buanderie est en sous-sol. Une VMC (ventilation mécanique contrôlée) évitera la condensation et un taux d’humidité trop important.

L’aménagement adéquat

Avant de penser aux aménagements, listez le matériel dont vous aurez besoin : un évier pour laver le linge à la main, un étendoir pour sécher le linge, de deux bacs à linge (un pour le sale et l’autre pour le propre), un placard pour ranger les produits ménagers, la lessive ou le détergent, un sèchelinge et un lave-linge, une table à repasser et un fer à repasser. La buanderie devra présenter un caractère fonctionnel ce qui n’empêche pas un côté agréable. Pour aménager l’espace, vous devrez opter pour un revêtement comme le vinyle, la céramique ou le carrelage qui ne craint pas les inondations et absorbe les vibrations des appareils en fonctionnement. Pour les murs, il est généralement conseillé une peinture claire, pour agrandir la surface de la pièce. Avant les travaux, bien vérifier l’aération et que l’endroit dispose d’une arrivée et d’une évacuation d’eau, ainsi que de plusieurs prises électriques adaptées aux grosses machines. La décoration de la buanderie est bien sûre à encourager. On peut imaginer ajouter quelques touches de bleu -hyper tendance en 2014, une tablette installée au-dessus de l’évier pour ranger le linge ou y poser le bac à linge. Pour éviter que le lieu ne soit pas trop bruyant, des petites cales en bois sous les machines sont indiquées.

Quelques astuces

Si on ne passera pas sa vie à repasser dans la buanderie, elle se voudra tout de même un endroit que l’on agrémentera de tons originaux. Si on dispose d’une grande buanderie, il peut être utile d’installer une cuisine bon marché, avec évier, plan de travail et armoires suspendues. On aura ainsi une annexe de cuisine bien en ordre. Par ailleurs, certaines cordes à linge peuvent se tirer le long d’une pièce ou audessus d’une baignoire. On peut y préférer un tendeur à linge à accrocher à un balcon. Étagères à vêtements, fenêtre ou porte extérieure sont des plus : soit pour laisser l’air frais sécher le linge ou pour mettre le linge à sécher dehors. Un chauffage au sol accéléra le séchage. Ne pas oubliez une radio pour rompre la monotonie de la tâche ménagère. Pour apposer un zest de déco, les cadres et autres stickers seront des plus agréables. Un luminaire original et tendance égaiera la pièce. Toutefois, une source de lumière franche est nécessaire pour repasser efficacement et traquer le moindre faux pli. La buanderie, jusqu’alors considérée comme le lieu le plus anonyme de la maison, gagne en élégance et en praticité. Cet espace vêtu de nouveaux éléments peut même devenir glamour, coloré, s’habiller de bois chaleureux. Avec une palette de compostions éclectiques selon les envies de chacun et les exigences de travail.