Faire de beaux reves

À une époque où on passe son temps à courir, la chambre doit rester hermétique au stress et autres tracas du quotidien. Pour favoriser une atmosphère apaisante, mieux vaut privilégier une décoration minimaliste pour une détente maximale.

Faire de beaux reves

Ne pas surcharger sa chambre d’objets inutiles. C’est la tendance actuelle. Si autrefois, le lit, les deux chevets, la commode et la grosse armoire faisaient partie des indispensables dans les chambres de nos grands-mères, l’heure est désormais à la simplicité et au décor minimaliste. L’aménagement d’un petit cocon ne demande finalement que peu de dépenses. Pour les espaces restreints, deux petites étagères positionnées de chaque côté du lit permettent d’accueillir un livre et un réveille-matin. Une chaise ou un fauteuil installé dans un coin permettra de déposer vos vêtements, sans les faire traîner sur le sol. Car la chambre zen ne doit être polluée ni par des bibelots inutiles, ni par le désordre. Dédiée à la méditation, au calme et au repos, cette pièce doit avant tout favoriser le sommeil. C’est pour cette raison que le smartphone, la télévision ou l’ordinateur ne sont pas les bienvenus et doivent rester au salon. Si les gadgets ne sont pas admis, une plante verte, un bonzaï et quelques bougies pourront être savamment déposés sur un chiffonnier ou une étagère… ce sont les seules exceptions acceptées !

Couleurs pâles

Avant de penser à son mobilier, le choix des couleurs et des matières s’avère primordial. Sans surprise, les tons vifs sont évidemment à proscrire de vos murs. Pour les amateurs de papiers peints, les motifs devront impérativement être discrets et clairs. Quant à la peinture, oubliez le rouge ou le noir pour vous tourner vers les couleurs neutres comme le blanc cassé, le beige, le taupe, le bleu ou le vert pâle. Jouer sur les contrastes avec parcimonie en ajoutant quelques touches grises peut donner du caractère à votre cocon douillet, qui sera sublimé par un parquet clair ou en lamelle de chêne, si votre portefeuille vous le permet. Un tapis moelleux ou en fibres tressées en descente de lit favorisera un réveil en douceur. Les rideaux en lin ou les stores assureront, quant à eux, un côté protecteur, particulièrement apprécié. Et pour ceux qui recherchent l’obscurité totale, les modèles opaques sont à installer afin de ne pas être dérangé par les premiers rayons du soleil, qui en mai et juin se lève aux aurores.

À même le sol

Le nid douillet peut tout simplement se résumer à un matelas posé au sol. Le futon, particulièrement apprécié en Asie, ne convient pas à tous. Les dos ne supportant pas toujours l’extrême dureté, mieux vaut alors choisir un matelas plus doux et le déposer sur un socle de bois. Le choix de la literie ne doit en aucun cas être négligé. Et pour cause, un mauvais matelas est souvent synonyme de nuits blanches ou entrecoupées de nombreux réveils. En plein hiver, n’hésitez pas à déposer sur votre lit une couette bien moelleuse et à ajouter deux ou trois coussins. En suivant ces recommandations, comment résister à une grasse matinée bien méritée ?
Les infos en +

• Éviter de monter la température avant de vous coucher. 18 degrés sont recommandés (et pas plus) pour trouver plus facilement le sommeil sachant que la chaleur ou la fraîcheur ne faciliteront pas l’endormissement.

• Le matin, ayez le bon réflexe en ouvrant la fenêtre une bonne demi-heure pour renouveler l’air.