De Sonoma à Napa !

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

Des vignes à perte de vue, des châteaux dignes du bordelais, loin de l’agitation des grandes mégalopoles voisines, la Californie dévoile un autre de ses trésors : un vignoble où le vin se dit Chardonnay, Sauvignon ou encore Pinot Noir. Au pays d’Hollywood, de la ruée vers l’or, les cépages inévitablement ont pris la couleur du dollar. Là où le billet vert est roi, le vin se tire sans modération.

Le vignoble californien s’étend sur une longue bande de terre de 2 000 km entre Mendocino County au nord et San Diego au sud. Mais la viticulture haut de gamme se situe dans la mythique Napa Valley et dans Sonoma County, surnommée «la Provence de la Californie».

Quand ?

Un missionnaire franciscain, venu d’Espagne, est le premier à planter une vigne au 18e siècle. Mais ce n’est qu’en 1830 qu’un Français originaire de Bordeaux, s’intéresse au potentiel californien et importe des cépages européens. La production se développe peu à peu dans le nord, le centre de la Californie et la Baie de San Francisco. Jusque dans les années 1970, le vin californien ne fait pas encore trembler les producteurs français. Mais petit à petit, les américains affinent leur palais, travaillent sur les cépages pour produire des vins de grandes qualités.

Entre écologie et hyper-productivité

Les viticulteurs locaux sont passés depuis longtemps à la vitesse supérieure. La culture de la vigne a atteint une dimension industrielle dans les grands domaines : mécanisation à outrance, irrigation intensive et utilisation de copeaux ou de saveurs artificielles. Mais de petits récoltants se tournent vers le bio. Il ne représente que 5 % de la production.

D’un parc d’attractions à l’autre

Napa Valley et ses «wineries» sont la deuxième destination touristique de la Californie après Disneyland. Des circuits touristiques traversent les domaines. D’un côté les vignes, de l’autre les chais, sans oublier de passer par la cave afin de repartir avec quelques cartons ! Pour quelques dollars de plus, le visiteur peut même dormir, manger sur place et surtout déguster le divin breuvage.

Quand le vin est tiré, il faut le boire…

Petite sélection de beaux objets pour amateur de vin : un aérateur de vin : il sert à l’oxygéner pour lui permettre de dévoiler sa personnalité. Les plus performants proposent un système de filtre doté de plusieurs vitesses qui filtre, aère le vin pour qu’il soit parfait au moment de le boire, un vacuvin : un gadget à la double fonction. Il permet à la fois de boucher une bouteille ouverte mais aussi d’y faire le vide. Le vin ainsi protégé se conserve longtemps, un bouchon à bec verseur : un bouchon anti-goutte qui se fixe sur le col de la bouteille. Une fois posé, il permet de verser le vin sans faire de tache sur la nappe et sans en perdre une goutte !