Comme on fait son lit…

On se couche ! Cette expression n’a pas grand-chose à voir avec la qualité de notre sommeil et pourtant, un lit mal fait peut transformer nos nuits en cauchemar. À moins de s’appeler Angelina et de compter les moutons avec Brad Pitt, mieux vaut songer à un joli piqué de coton ou du pilou pour faire de beaux rêves. Car un lit confortable c’est un bon sommier, un bon matelas, mais aussi une jolie couette, des oreillers moelleux pour éviter de se retrouver dans de sales draps !

Jeux de matières

Le plus «in» : Le lin. Longtemps délaissé au profit du coton, il revient en force dans nos intérieurs. Confortable, résistant, le lin a tout pour nous plaire même s’il reste un peu cher. Fidèle à son tempérament, il se froisse pour un rien… Mieux vaut alors opter pour le lin froissé avec son petit côté «naturellement chiffonné». Léger l’été, il se veut rafraîchissant en blanc ou dans des teintes pastel. L’hiver sera plus chaud grâce aux tendances de cette saison : le bleu carbone, le gris perle, le bleu marine, le bleu polaire mais aussi le moutarde, le jaune ou le rouge paprika. À nous de jouer avec les camaïeux ou de mixer les couleurs afin de donner un air plus contemporain à notre literie.

Le plus authentique : Le chanvre. Cousin du lin, il a depuis bien longtemps coupé le cordon ! Le chanvre, très résistant, servait au départ à la fabrication de vêtements comme les uniformes des militaires. Remplacé par le synthétique, il redevient à la mode pour ses bienfaits écologiques mais aussi pour ses vertus thermostatiques ! Grâce à son grand pouvoir d’absorption, il est thermorégulateur. Il remplace ainsi un bon gros radiateur… en prenant moins de place ! Cette matière naturelle possède en prime des propriétés antibactériennes et antiallergiques. De quoi nous assurer un sommeil reposant. Côté look, finie la teinte beige grisé qui le caractérisait il y a encore quelques années, les fabricants ont enrichi leur palette de couleurs. Désormais très tendance, le chanvre en rougit de plaisir !

La valeur sûre : Le coton. C’est la fibre la plus utilisée pour le linge de lit. Pourtant, elle n’est pas vraiment dans l’air du temps. Le coton est en effet très énergivore. Il faut beaucoup d’eau pour parvenir à un tissage très fin. Heureusement, il existe de plus en plus de coton bio. Une bonne alternative pour la planète. Préférez-lui la percale, plus «chic» ou l’étamine, des cotons haut de gamme qui résistent au temps et aux lavages. Les teintes pour cet hiver sont généralement plus douces que celle du lin avec en prime des finitions plus soignées au point bourdon par exemple.

Jeux de couleurs

On remise aux placards, les parures complètes de nos grands-mères ! Ou plutôt, on joue avec… Aujourd’hui, la mode est au dépareillé. Les unis : Rien de plus simple : il suffit de mélanger les couleurs. Si tous les mariages sont possibles, ou presque (il faut quand même respecter une certaine harmonie, comme toujours en déco), il est interdit en revanche de marier les matières. On associe le lin avec le lin, le coton avec le coton et la soie avec la soie !

Les motifs : L’opération est plus délicate. Elle demande un peu d’expérience et pas mal de goût. Tous les imprimés ne sont pas compatibles même si la période se prête à toutes les envies. Il faut surtout respecter les codes couleurs. Le mieux est encore de s’inspirer des plus grands décorateurs ou stylistes comme Chantal Thomas par exemple.

Le tie and dye : Sur la tête, sur le dos… et maintenant à la maison ! Vous n’y échapperez pas, c’est la tendance du moment. Elle se glisse même sous la couette avec plus ou moins de nuances. Mais, me direz-vous, trop de tie and dye tue le tie and dye !