Bien realiser son installation electrique

Bien realiser son installation electrique

// Lors de la construction d’une habitation ou d’une rénovation, il y a toujours un moment où il faut créer ou modifier une installation. Deux solutions : installer des fils sous baguettes apparentes ou encastrer les câbles dans les murs.

Tous travaux électriques demandent des règles de sécurité à observer. La première est incontournable : couper l’électricité au compteur. Suivant les lignes électriques à tirer à partir du compteur et leur destination, les sections de fils seront différentes. Le diamètre, donc la résistance des fils, sera variable d’un fil à l’autre si on installe une cuisinière, un radiateur, si on refait la salle de bains ou si c’est simplement pour allumer une lampe de bureau. Pour chaque utilisation, des contraintes spécifiques existent et des normes sont à respecter (norme C 15-100 en vigueur pour les travaux industriels électriques). Pour ne pas commettre d’impairs (graves de conséquences), mieux vaut demander les conseils voire l’intervention d’un électricien professionnel pour mieux cerner les normes, les schémas, le matériel nécessaire, les calculs à effectuer.

La simplicité de l’apparent

Ce système est principalement utilisé en rénovation. Une ligne électrique est placée au coeur de moulures en PVC ou dans des tubes. L’installation est d’un moindre coût mais les câbles apparents ne garantissent pas la meilleure esthétique. Pour installer des moulures, il convient, avant de tirer la ligne électrique partant du compteur général, de les fixer au mur. Les tubes seront, quant à eux, vissés dans le mur. Il faudra préparer les passages des murs en les perçant au bon diamètre et reprendre la fixation de la moulure ou du tube jusqu’au point d’arrivée, avant de placer les fils électriques dans les moulures en les fixant pour les faire tenir. Les fils seront glissés à l’intérieur des tubes. Par leur rigidité, ils ressortiront facilement à l’autre bout du tube. Installer la prise, l’interrupteur ou la douille nécessaire à la bonne réalisation, soit en l’encastrant, soit en vissant l’élément sur le mur. Brancher les fils au niveau du compteur et tester le branchement avec un multimètre. Si tout se passe bien, emboîter les capots sur le corps de la moulure déjà positionnée sur le mur.

L’esthétique de l’encastré

L’encastrement d’une ligne consiste à creuser une saignée dans un mur sur toute la longueur du trajet reliant le compteur général à la prise ou à l’interrupteur dont l’installation est envisagée. Un câble électrique encastré dans un mur doit toujours être inséré dans un conduit semi-rigide et étanche, assurant une protection contre les percements, les coups, l’humidité ou les fuites d’eau. Il faudra d’abord porter sur le mur le tracé de la saignée à venir avec un crayon et une règle avant d’attaquer le percement du mur en le faisant légèrement plus profond que l’épaisseur du conduit. Ensuite, enfiler les câbles électriques dans le conduit rigide en attachant très serré un fil de fer aux extrémités réunies des câbles et engager le fil de fer dans le conduit. Une fois qu’il ressort, il entraînera avec lui les câbles électriques. Raccorder les morceaux coupés aux bonnes longueurs, coudes et parties rectilignes, au fur et à mesure du passage des câbles. Les conduits prendront place au fond des saignées avant de positionner la prise ou l’interrupteur et de fixer les fils dans leurs logements puis relier le câble au compteur et tester l’installation. Si tout fonctionne, débrancher du compteur la ligne nouvellement créée et reboucher au plâtre la saignée. Au bout de 24 heures minimum, place à la finition : ponçage, enduit, peinture.

Installation mixte et tendance déco

La possibilité existe de réaliser une installation mixte, dite semi-encastrée. Quel que soit le mode d’installation choisi, l’aspect déco est à prendre en compte avec une kyrielle d’interrupteurs existant en métal, bois, corian, verre, cuir, porcelaine, béton ciré… De toutes les matières et de toutes les couleurs des plus discrètes aux plus flashy. Réussir son installation électrique sur une surface pierre, brique, placoplâtre demande quelques qualités avérées de bricoleur. On ne s’improvise pas électricien !