Bain de lumière pour les plafonds

bain-de-lumiere-pour-les-plafondbain-de-lumiere-pour-les-plafonds// Les spots encastrés au plafond diffusent une lumière douce ou intense selon les pièces et les besoins. Quand la lumière joue sur le sur-mesure, elle s’adapte à tous les usages. Utilisée comme élément déco, il fallait y penser !

La rénovation d’une pièce de la maison ou de l’appartement est une occasion rêvée pour totalement repenser l’éclairage. Avec les spots encastrés, la lumière délimite les espaces et crée l’ambiance. Dans la chambre, l’éclairage invite au repos. Des spots dissimulés derrière un mur de feuilles ou une forêt en papier de soie diffusent une lumière douce, presque intimiste.

Les plafonds lumineux : tendance !

Tamisée, aveuglante ou colorée, la lumière fait l’événement. Elle devient prétexte à des mises en scène innovantes, venant compléter un éclairage plus classique. En multipliant les sources lumineuses et en optant pour des puissances différentes, on éclaire au plus juste chaque zone. Malin et économique à la fois. L’installation de spots encastrés nécessite un espace d’au moins 10 cm entre le vrai et le faux plafond. Le choix de spots basse tension nécessite la pose de transformateurs directement dans le faux plafond, lequel doit rester, en cas de panne, facilement accessible. Equiper ses spots d’un variateur d’intensité apporte un confort d’utilisation très appréciable.

Le mode d’emploi

Pour encastrer des spots au plafond, qu’ils soient basse tension, en 12 V, ou alimentés en 220 V, ceux-ci ont l’avantage d’être discrets et de parfaitement intégrer l’éclairage d’un lieu à son environnement. Apparus avec les faux plafonds, les spots ne cessent de se miniaturiser, surtout depuis l’arrivée de la très basse tension. Pas à pas, voici les étapes d’installation : tracer avec un crayon de papier au plafond, selon l’éclairage désiré et la puissance des spots, un maillage pour les disposer ; percer le faux plafond avec une scie cloche aiguisée au diamètre intérieur du spot, pour éviter les fuites de lumière ; raccorder les fils d’alimentation de votre circuit électrique sur l’entrée du transformateur puis les fils de la douille du spot sur ce dernier ; enfiler le transformateur dans le trou avant de le poser sur le faux plafond, au-dessus de la plaque de plâtre ; faire les finitions avant de fixer le spot dans le trou et d’insérer l’ampoule halogène dans la douille puis rebrancher le circuit électrique pour essayer la nouvelle installation. Il est conseillé d’attendre que la peinture ou la finition du plafond soit parfaitement sèche pour éviter les courts-circuits dus à l’humidité.

Des modèles design

Comme pour tous les luminaires, il est déterminant de bien définir l’éclairage souhaité avant de choisir le bon spot et la bonne lampe, selon la pièce ou l’objet à mettre en valeur. A côté des spots totalement fixes, on trouvera des spots orientables, télescopiques, avec ou sans effet de diffusion, munis ou non de réflecteur. Dans les magasins, chez les spécialistes, il existe une très grande variété de spots à encastrer selon les types et la puissance. Eclairage ponctuel pour décorer, d’ambiance pour faire naître une atmosphère, localisé pour lire ou travailler, veiller à une bonne répartition des faisceaux de lumière. En effet, une densité trop sombre donne des zones d’ombre, une densité trop élevée accentue les dépenses d’énergie. En résumé, trois sources d’éclairage peuvent fonctionner avec un spot à encastrer : halogène 220 volts (sans transformateur, lumière plus douce, plus chaleureuse, durée de vie de l’ampoule environ 2000 h), incandescent 220 volts (sans transformateur, proche de la lumière du jour, solution économique, durée de vie de l’ampoule, environ 1000 h), halogène 12 volts Très Basse Tension TBT (avec transformateur, lumière plus intense, plus blanche, plus brillante. Durée de vie de l’ampoule de 2000 à 4000 h). Il existe des modèles terriblement tendance, tant dans leurs formes que dans leurs couleurs, qui égaieront les intérieurs et y ajouteront un cachet raffiné.