Avec ou sans paroi… telle est la question !

Le temps où la petite cabine de douche s’imposait est révolu… heureusement ! Désormais, la douche se décline selon la superficie de la salle de bains et les envies des propriétaires. Mais avant de se lancer dans des travaux, mieux vaut bien réfléchir, notamment aux courants d’air fortement désagréables des douches ouvertes.

La douche ne doit pas être seulement pratique, confortable et hygiénique… comme une baignoire. Elle assure également un aménagement design et tendance où le gain de place est certain et la luminosité renforcée. Il n’est donc plus question de se limiter à des cabines étroites et sans caractère. Les choix sont nombreux… Le premier est de savoir si la douche sera ouverte ou fermée.

Douche à l’italienne
Avec son style épuré, la douche à l’italienne est très en vogue avec un receveur, dont la particularité est d’être de plain-pied. Espace ouvert et facile d’accès, la douche à l’italienne est une option qui peut ravir toutes les générations, mais suppose une grande salle de bains ; ce qui n’est pas donné à tout le monde. L’ouverture peut se faire des deux côtés ou avec une seule paroi parallèle au mur. La douche peut également être dissimulée derrière un pan de mur selon l’aménagement de l’espace. Si l’effet déco est assuré, en revanche deux problèmes se posent : les courants d’air et les projections d’eau. Pour éviter d’inonder la salle de bains et de mouiller le tapis avoisinant, mieux vaut miser sur une douche d’au moins 120 cm de profondeur. Quant aux courants d’air, ils ne pourront pas être évités. Il faut donc avoir un chauffage performant et une bonne isolation pour se préserver du froid, sinon, il vaut mieux envisager de fermer sa douche, car même si l’idée n’est pas de flâner pendant trente minutes, comme dans un bain, l’effet de l’air frais sur la peau mouillée sera fortement désagréable et pas uniquement pour les frileux. Si vous choisissez la douche à l’italienne totalement ouverte, vous gagnerez du temps. Avec moins de recoins et un sol lisse, la corvée du ménage sera forcément limitée.

Douche fermée
Selon la superficie et l’équipement, il est conseillé de privilégier un espace clos. En présence de douchettes d’hydromassage, la porte s’impose. Les cabines sont aujourd’hui bien plus vastes, surtout quand elles remplacent les vieilles baignoires. Dans ce cas, optez pour un grand receveur de bonne qualité. Standard ou sur mesure, la paroi de douche est proposée dans de nombreuses dimensions afin de s’adapter parfaitement à toutes les salles de bains même de petite superficie. Grâce aux progrès techniques, un gain en transparence s’est imposé progressivement pour rendre les parois quasiment invisibles avec la réduction du nombre et de l’épaisseur des profilés. La paroi peut être transparente, fumée ou en verre anticalcaire. Car si la chaleur est au rendez-vous, le seul problème viendra de l’entretien et des fameux dépôts calcaires… et oui, il n’y a pas de solution idéale !

Quelles portes choisir?

Le choix du système de fermeture est varié. La porte pourra se fermer vers :
· l’intérieur ou l’extérieur (avec un joint gouttière) pour éviter que l’eau ne ruisselle ;
Les portes peuvent être battantes (pour les grandes salles de bains), pivotantes ou coulissantes (pour les petits espaces) ou à panneaux pliants.
La douche fermée sera douillette, mais il faudra la ventiler. Donc ne pas négliger ce problème.
Lorsque la porte s’ouvre vers l’intérieur ou en accordéon ou encore coulisse, elle peut rester ouverte après la douche, ce qui permet de ventiler celle-ci correctement. Ce geste est indispensable pour évacuer la vapeur d’eau et permettre aux joints de carrelage de sécher entre deux douches.