A vos calendriers !

// Après un printemps bien actif, le jardinier ne se reposera pas cet été. Entre juin et août, les récoltes vont s’enchaîner, mais il ne faudra pas non plus oublier de biner pour éviter la prolifération des mauvaises herbes. Il y a toujours quelque chose à faire dans nos jardins.

A vos calendriers ! A vos calendriers !

A vos calendriers ! A vos calendriers !

Juin : Enfin l’été !

Avec l’arrivée de juin et la fin des dernières gelées matinales, le jardinier retrouve enfin un peu de sérénité. Pendant l’été, la rose est la fleur star de cette saison. Encore faut-il s’occuper de son entretien en éliminant systématiquement les fleurs fanées et en étant aux petits soins avec les nouvelles pousses. En juin, les premiers pucerons font généralement leur retour, la vigilance est donc de mise. Pendant ce premier mois estival, il est encore temps de garnir ses rebords de fenêtres et balcons avec les traditionnels géraniums ou toute autre fleur, selon ses goûts. Dans le jardin, l’heure est déjà à la taille des arbustes à floraison printanière. Il ne faut pas perdre de temps. Et pour la pelouse, les tontes se multiplient, mais mieux vaut éviter de régler la tondeuse trop bas, car en cas de soleil prolongé, l’herbe ne repoussera pas. Les déchets peuvent ensuite être utilisés pour pailler et ainsi éviter la prolifération des mauvaises herbes.
Le potager est aussi au cœur des préoccupations, après les efforts engagés dès les mois de mars et avril. En l’absence de superficie verte trop grande, on peut planter en pot les plantes aromatiques et les plants de tomates, à proximité de la cuisine. Il sera ainsi plus facile de les attraper pour agrémenter ses petits plats. Si les framboisiers et les groseilliers ou encore les fraisiers n’ont pas encore livré leurs premiers fruits, il est bon de les mettre à l’abri des oiseaux, forcément gourmands. Les filets protecteurs doivent être au plus vite installés.

Juillet : Chaleur et arrosage

Pendant la période estivale, l’arrosage fait partie des corvées quotidiennes. Tôt ou tard, il faut multiplier les allers et retours avec des seaux d’eau (récupérée des pluies) ou avec le tuyau d’arrosage. Le reste de la journée, surtout quand le soleil est à son zénith, le jardinier peut se reposer. Par contre, à la fraîche, il devra effectuer toujours les mêmes gestes : biner, désherber, arroser et pailler pour entretenir les massifs et les vivaces. Dans le potager, si les récoltes de tomates et de courgettes sont enfin au rendez-vous, il est temps de semer des radis, des laitues, haricots ou poireaux en pleine terre. Et pour éviter les maladies, le traitement à la bouillie bordelaise est fortement recommandé. Dans le jardin, pour les chanceux qui ont des arbres fruitiers, mieux vaudra éliminer les poires et les pommes, qui sont trop nombreuses. Cette opération permettra aux autres fruits de grandir plus sereinement pour les récoltes prévues en août et septembre.

Août : Potager et récoltes

En août, le potager est à son apogée. Il faudra redoubler de vigilance pour bien arroser, continuer à travailler…. et ne pas relâcher ses efforts. L’arrosage des framboisiers remontants, qui produiront jusqu’au mois d’octobre, ne devra surtout pas être négligé. Dans le jardin, le cerisier devra être élagué, afin que les coupes cicatrisent avant l’arrivée de l’hiver. Les vieilles branches peuvent être supprimées sans aucun problème. En août, il faut aussi déjà penser au printemps suivant en préparant les boutures et les semis, qui fleuriront alors le jardin. Dans le même esprit, les plantes herbacées bisannuelles comme les giroflées devront être repiquées et surtout beaucoup arrosées. Quant à la pelouse, si dans le sud de la France, la tondeuse est rangée depuis bien longtemps…elle reste encore utilisée même pendant l’été, dans l’est. Mais il ne faut surtout pas oublier de remonter le niveau de coupe et attendre le retour de la pluie, qui arrivera forcément plus vite que l’on ne le croie.